FI/SPECIAL-ETE-98

Techniques 3D pour le bureau d'ingénieurs

Mauro Pedretti, Bureau d'ingénieurs Passera & Pedretti SA, e-mail:apedretti@ppeng.ch

Le secteur informatique a toujours constitué pour le bureau d'ingénieurs Passera & Pedretti SA un point fort. Pour rester en harmonie avec l'évolution rapide du marché, ces moyens techniques ont été constamment augmentés.

Dès sa fondation, l'entreprise s'est dotée d'appareils spécifiques dans les domaine de la conception assistée par ordinateur et de l'imprimerie pour garantir à ses clients un service d'avant-garde et de grande précision.

Le graphique 2D a été soumis à des développements successifs, visant à améliorer le niveau qualitatif du produit fini.

Gare CFF de Bâle

En particulier l'introduction de la couleur et l'augmentation de la précision technique ont facilité l'interprétation de plans spécialement complexes en permettant de réaliser des documents de haute qualité et de compréhension aisée.

En 1995, l'accroissement de la complexité des structures nous a forcé à dessiner nos projets en trois dimensions; en effet, le bi-dimensionnel, malgré les améliorations continues, n'était pas assez parlant.

Cette technologie révolutionnaire permettait avant tout d'obtenir une simplification efficace du dessin tout en facilitant la visualisation du projet.

En effet, cette technique garantit la possibilité de positionner l'oeuvre virtuellement dans le paysage, en simplifiant l'étude de l'impact visuel. Cette nouvelle méthode nous a permis d'obtenir une série de succès, notamment dans de nombreux concours importants dans notre secteur, nous encourageant à poursuivre dans cette direction.

Dans notre domaine on utilise des techniques semblables à celles du cinéma (Terminator 2, Jurassic Park, Toy Story,...) mais moins complexes afin de réduire les temps de travail et les coûts de production (temps de calcul). Une des méthodes la plus utilisée est celle de l'image de synthèse, où tous les composants de l'image sont intégralement rendus par l'ordinateur sans apport de photo extérieure ou image existante; en opposition à celle du photomontage ou sur une photo déjà prise, est superposé un objet de synthèse.

Concours Nibelungstrucke

Ces deux techniques sont actuellement les plus utilisées dans nos bureaux car elles permettent de réaliser un produit qualitativement élevé sans dépenser trop de ressources informatiques et humaines.

Tente 700ème Ascona>Station d'essence
Théâtre Kunsaal Lugano Patinoire de Saas-Grund

Pour les oeuvres particulièrement importantes ou juste pour la publicité on est à même de réaliser aussi des animations: l'ordinateur doit calculer 25 images par seconde où le point de vue est légèrement modifié; après, on les visualise en séries successives rapides, en obtenant, de cette façon, l'effet du mouvement. Cette technique est la même que celle utilisée dans les productions cinématographiques mais le coût en temps nous force à en faire une utilisation parcimonieuse.

Comme le secteur informatique est en rapide évolution, on doit toujours être attentifs aux nouveautés du marché et rechercher constamment à améliorer nos connaissances pour réaliser des produits innovateurs.


retour au sommaire du Flash informatique spécial été 98
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-spécial été du 1er septembre 1998