FI/SPECIAL-ETE-98

Editorial

Flatland [1]] : un petit jeu d'esprit écrit en 1844 par le Docteur Edwin Abbott ; dans ce monde, des êtres intelligents (triangles, polygones, cercles) se meuvent sur une surface plane ; ils ne prennent conscience de la 3ème dimension que quand une sphère traversant leur espace les repousse au-delà d'un cercle de plus en plus grand, puis progressivement disparaît. Dans ces 150 pages de pré-science-fiction l'auteur avait voulu montrer la difficulté de percevoir une dimension nouvelle à notre univers quotidien et ce thème fut repris au début du siècle pour aider le profane à sentir ce qu'était cette 4ème dimension apparue dans les travaux des physiciens. Notre monde réel n'est pas Flatland, il a de la profondeur, du volume, tout comme ce journal que vous tenez entre vos mains et que nous avons voulu particulièrement volumique pour que son épaisseur atomique fasse comme un contrepoids à toute cette informatique impondérable. L'ordinateur, qui a depuis quelques années déjà dépassé son rôle de simple calculatrice géante est devenu un outil de création de volumes :

Bonne lecture !

  1. Flatland, Edwin A. Abott, paru en français aux Présences du du futur, 1968
  2. Le centre de recherches d'IBM: www.watson.ibm.com


retour au sommaire du Flash informatique spécial été 98
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-spécial été du 1er septembre 1998