FI/8/98

L'administration adopte les technologies Web pour son infocentre

Olivier Michot, EPFL SI-ADM, e-mail: Olivier.Michot@epfl.ch

Business Objects est le premier fournisseur au monde d'outils d'aide à la décision intégrés à l'entreprise. Les produits de Business Objects offrent aux utilisateurs et aux techniciens un accès aux informations stockées dans les entrepôts de données, les Data Marts et l'ensemble des applications commerciales. Il s'agit d'un ensemble complet d'outils d'aide à la décision, incluant la consultation, l'édition, le traitement analytique en ligne, du Data mining et l'administration DSS, tant pour les environnements client/serveur que dans l'environnement Internet grâce à Webintelligence.

Produit de la société Business Objects

Business Objects

WebIntelligence

Avec Webintelligence, Business Objects a lancé la première solution interactive d'interrogation, de reporting et d'analyse spécifiquement conçue pour le Web. Richesse fonctionnelle, haute disponibilité, haut potentiel d'évolution et performance, autant d'atouts qui font de Webintelligence un outil de nouvelle génération. Avec un objectif: déployer l'aide à la décision dans toute l'entreprise.

WebIntelligence est conçu pour les environnements Internet/Intranet. Basée sur une architecture client léger multi-niveaux, la couche logicielle est répartie entre le poste client, le serveur et la base de données pour le traitement de l'information à différents niveaux.

Avec Webintelligence, les utilisateurs accèdent en libre-service aux données stockées dans le Data Warehouse, les Data Marts ou encore aux données des progiciels d'applications. Ils peuvent même avoir accès à des bases de données extérieures sur le Web.

Référentiel unique

WebIntelligence utilise le même référentiel que BusinessObjects. Ce référentiel support aussi bien un environnement client-serveur qu'Internet.

Avis

«La vision de Business Objects concernant l'utilisation d'Internet pour déployer à grande échelle les systèmes d'aide à la décision des entreprises est en harmonie totale avec les objectifs de Microsoft qui sont d'offrir aux entreprises des solutions puissantes. WebIntelligence constitue une excellente façon de donner des possibilités d'aide à la décision à plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d'utilisateurs à travers l'entreprise.» John Brown, responsable des produits de data warehousing chez Microsoft.

Utilisation

Au plan de l'ergonomie, WebIntelligence s'appuie sur les technologies Java et HTML pour offrir une interface attractive et facile à utiliser. Par exemple, les utilisateurs disposent d'une page d'accueil personnelle générée automatiquement en fonction de leur profil.

Architecture

WebIntelligence bénéficie également d'une architecture totalement adaptée au Web et côté serveur, une architecture à composants distribués. Une telle architecture permet de répartir les éléments logiciels sur différents serveurs Internet et donc de répartir la charge de travail. Ainsi, quand une machine exécutant un composant WebIntelli-gence devient indisponible, une procédure de reprise se déclenche automatiquement.

Cette architecture permet aussi de répondre facilement à l'évolution des besoins au fur et à mesure que le nombre d'utilisateurs augmente. Il suffit d'ajouter des serveurs d'application là où se trouvent les composants WebIntelligen-ce. Côté client, une applet 100% Java est téléchargée automatiquement, il n'y a donc pas de logiciel à installer, ni de maintenance à effectuer.

Sécurité et administration

WebIntelligence ne requiert aucune administration des postes clients. Un navigateur standard équipé d'une machine virtuelle Java suffit. WebIntelligence est un outil totalement sécurisé. Il combine le module de sécurité de BusinessObjects et les standards de sécurité du Web. Il intègre ainsi des mécanismes tels que le contrôle du nom et du mot de passe, la surveillance de l'accès aux données, utilise SSL (Secure Socket Layer) afin de protéger le transfert des données sur le réseau.

Grâce aux technologies Java et HTML, WebIntelligence a besoin d'un minimum d'administration sur le poste client utilisateur. WebIntelligence et BusinessObjects utilisent le même référentiel pour stocker les informations sur la sécurité, minimisant ainsi les tâches administratives.

Page d'accueil

La nouvelle version du WebIntelligence, qui sera distribuée à l'EPFL, devrait être disponible à la parution de l'article. Elle offre une certaine sécurité aux utilisateurs, l'applet est désormais signée à l'aide de la technologie de certification de Verisign. Par ailleurs, comme l'appletsignée n'est téléchargée qu'une seule fois puis stockée dans le cache du navigateur, l'adjonction de ce niveau supplémentaire de sécurité permet de minimiser le trafic réseau et d'accroître la performance globale du service rendu.

Autre sécurité, WebIntelligence travaille avec la plupart des coupe-feu (firewall)du marché et, grâce au protocole HTTP, il en gère toutes les configurations possibles (tant au niveau du serveur qu'au niveau du client).

De plus, cette version permet le suivi des connexions grâce à des fonctions d'audit chargées de mesurer la consommation effective des services offerts. Des éléments précis sont alors établis en fonction du temps de connexion, du volume de données transférées, voire du nombre de documents consultés.

l'interface d'interrogation (applet Java téléchargée dans le navigateur Web) permet à l'utilisateur de créer ses documents en utilisant le vocabulaire de son métier

WebIntelligence repose sur une architecture à composants distribués

WebIntelligence 2.0 intègre, par ailleurs, un module OLAP, baptisé WebIntelligence Explorer capable de générer des analyses plus fines, en zoomant sur les données. Ces zooms peuvent s'effectuer de trois façons: à partir de rapports prédéfinis par les administrateurs, par un accès aux données contenues dans un cache situé sur le serveur ou directement sur le serveur.

Les tris, les recherches de documents par mots-clés, la génération de graphiques à partir de JavaScript, font partie des nouvelles fonctionnalités de WebIntelligence 2.0

WebIntelligence à l'EPFL

La version 3 de BusinessObjects a été introduite à l'EPFL en 1994 déjà pour l'infocentre Finance. L'objectif était de mettre à disposition des responsables des comptes les données comptables, qui sont gérées par l'application financièreVereda. Une migration de l'Univers Finance a été effectuée pour le passage à la version 4 de BusinessObjects dans le but de tester le nouveau produit WebIntelligence.

Après une période d'évaluation de WebIntelligence, il a été décidé de mettre à disposition l'infocentre Finance à travers ce nouvel outil. Nous sommes maintenant dans une phase pilote de l'infocentre Finance pour les utilisateurs.

Un deuxième Univers a été développé pour le compte du Service Académique. Le personnel du Service Académique utilise Business Objects 4 pour répondre aux besoins journaliers (création de nouveaux documents, consultation de documents existants, etc.). Cet univers est directement disponible par WebIntelligence. Ce qui va nous permettre de distribuer aux départements des informations concernants les étudiants sous forme de documents prédéfinis. Un groupe travaille sur ces requêtes standards. Elles devraient être à disposition des ayants droit vers le début novembre.

Dans un avenir proche, l'infocentre du personnel sera mis à disposition des utilisateurs.

Sites à consulter


retour au sommaire du Flash informatique du mois d'octobre 98
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-8-98 du 20 octobre 1998