FI/7/98

Connexion d'EPNET au réseau de fibres optiques lémanique

par Mireille Goud, SIC , e-mail: Mireille.Goud@epfl.ch

Le réseau FOLAC ou LéMAN

Le réseau de l'EPFL bénéficie d'une nouvelle connexion rapide avec Genève. Elle permet une liaison à haut débit entre le Laboratoire d'Infographie de l'EPFL et MIRALAB de l'université de Genève. Un câble de fibres optiques a été posé dans le lac Léman en 1997 de Genève à Villeneuve dans le cadre du projet LAC qui est un projet commun aux cantons de Vaud et de Genève. Le réseau appelé FOLAC (Fibres Optiques LAC) ou LéMAN (Léman MAN) exploitant ces fibres optiques est en service entre les universités, les hôpitaux et les administrations cantonales depuis le début de l'été. C'est la technologie ATM qui a été retenue pour la réalisation de ce réseau. Le professeur Thalmann (LIG-EPFL) était très intéressé par la création de ce nouveau réseau avec Genève, l'EPFL en a fait une demande d'utilisation qui a été rapidement acceptée par les partenaires.

Sur la carte du réseau de l'EPFL, on peut voir la connexion au réseau FOLAC. L'ensemble du réseau de l'EPFL est connecté, mais seule une connexion statique avec le laboratoire du LIG peut utiliser la liaison. Ce sont des applications permettant de partager un même monde virtuel entre Genève et Lausanne qui utilisent cette connexion où une bande passante de 16 Mbits est réservée. Tout autre trafic IP entre l'EPFL et Genève passe par le réseau SWITCH. Nous avons décidé que pour le moment ce trafic ne serait pas transmis sur cette nouvelle connexion pour éviter tout problème de routage. La connexion entre les 2 laboratoires utilise la technologie ATM entre les stations de travail, celles-ci étant connectées sur les switchs ATM des réseaux locaux.

Les universités et les hôpitaux des cantons de Vaud et de Genève sont en train de créer un réseau de vidéoconférence pour transmettre des conférences ou faire des séances de travail à distance. Le système que nous utilisons pour le projet Telepoly n'est malheureusement pas compatible avec les équipements qui ont été choisis par les universités. Les transmissions de vidéo et d'audio sur ATM ne sont pas encore normalisées et par conséquent des équipements de constructeurs différents ne peuvent pas communiquer.

Le réseau SWISSWAN

L'EPFL disposait déjà d'une connexion ATM avec l'université de Genève via un accès STM1 155 Mbits par seconde au réseau SWISSWAN, le réseau ATM commercial de Swisscom. Cette connexion fait partie du réseau KOMBV3 qui est le réseau de l'administration fédérale. L'université de Genève est également connectée au réseau SWISSWAN et les laboratoires LIG et MIRALAB disposaient déjà de connexions hebdomadaires sur ce réseau. La connexion au réseau SWISSWAN est utilisée pour les projets de l'EPFL qui ont besoin de bande passante dédiée avec des sites distants. Le projet Telepoly qui permet la diffusion de cours ou de conférences sur ATM est transmis sur le réseau SWISSWAN. L'EPFL, l'ETHZ et le CSCS sont les 3 partenaires du projet Telepoly et les conférences ou cours sont régulièrement transmis entre Lausanne, Zürich et Manno. La connexion au réseau SWISSWAN a été utilisée par des projets européens qui nécessitaient des connexions à hauts débits entre des partenaires européens. Le projet européen JAMES qui avait comme but principal le test d'interopérabilité entre les opérateurs européens a permis de réaliser ces connexions ATM. Ce projet s'est terminé en mars 1998. Des projets européens COVEN, VISTA et VISINET dans lesquels le laboratoire LIG de l'EPFL était un partenaire ont été expérimentés sur ces connexions internationales.

Dès 1995, le réseau de l'EPFL a été connecté au réseau pilote ATM des PTT et depuis mai 1996, le réseau EPNET est connecté à SWISSWAN. Ce réseau est généralement assez stable et permet presque toujours de disposer de la bande passante dont nous avons besoin. L'interface client n'a malheureusement pas évoluée depuis le début, il faut faire les réservations de connexions par fax et une confirmation revient par fax. Le numéro de circuit virtuel qui permet d'ouvrir une connexion est écrit manuellement sur le fax ce qui n'est pas toujours d'une très grande fiabilité. Il est difficile d'avoir des informations sur l'état des réservations et des connexions en cours. Il aurait été très utile d'avoir par exemple un système de réservations par formulaire Web et de pouvoir visualiser un état des connexions. On peut espérer que les choses évoluent plus rapidement avec la nouvelle concurrence introduite dans le monde des télécommunications.

Le réseau EPNET 3

Le réseau de l'EPFL dispose d'un réseau fédérateur ATM qui est connecté directement aux réseaux à hauts débits SWISSWAN et FOLAC. Cette architecture permet d'établir des connexions performantes entre des stations de travail d'institut connectées sur le réseau de l'EPFL par ATM ou Fast Ethernet et des stations de travail distantes accessibles par les réseaux SWISSWAN ou FOLAC. Ce genre de connexion est réalisé pour des projets ne disposant pas suffisamment de bande passante sur le réseau SWITCH.

Références


retour au sommaire du Flash informatique du mois de septembre 98
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-7-98 du 15 septembre 1998