FI/10/98

Unicenter
pour gérer le parc informatique de l'administration

Philippe Chauffoureaux, e-mail: Philippe.Chauffoureaux@epfl.ch , SI-ADM

Introduction

L'émergence des produits d'administration du parc informatique à l'échelle de l'entreprise est la conséquence directe des évolutions suivantes rencontrées dans le monde informatique:

Suite à ces tendances fortes, la gestion et l'administration de parc informatique est soumise à des charges de plus en plus lourdes. Et comme dans beaucoup de domaines aujourd'hui, quand l'homme ne suit plus, on pense... à la machine (informatique)! Ou quand la cause du problème pourrait aussi être la solution...

Problématique particulière du
SI-ADM à l'EPFL

Le Service Informatique de Gestion de l'Administration (SI-ADM) n'échappe pas aux constats indiqués ci-dessus. Ayant à gérer le parc des postes de l'administration et des services ayant adhéré au PIG (Plan Informatique de Gestion), le SI a vu se concrétiser ces tendances de la façon suivante:

Une voie de solution

Face à ces préoccupations, l'idée de s'alléger des travaux simples et répétitifs au moyen d'un outil informatique adapté a rapidement surgi. Outre l'assistance dans les problématiques citées ci-dessus, des éléments supplémentaires sont venus s'ajouter au choix de la solution du logiciel d'administration globale des systèmes du SI.

Cela devait être un outil acheté et non développé sur mesurepour des questions de coût.

Ce genre d'outils consomme beaucoup de temps à sa mise en place (dans un rapport de coût pouvant aller jusqu'à 80%/20% entre coût d'installation/prix brut du logiciel): si l'investissement pour le mettre en place est aussi important, sa pérennité sur le marché doit être assurée à un horizon d'au moins 5 ans.

Il devait être capable d'englober si possible toute la problématique décrite, que ce soit la partie surveillance, la partie administration ou la partie suivi des incidents: un produit unifié présentant l'avantage d'une meilleure cohérence d'ensemble (pas de multiples saisies des mêmes informations) et d'une facilité de maintenance, un seul partenaire s'occupant du tout (en évitant les trop célèbres: «ce n'est pas la faute de notre logiciel, c'est celle de celui de l'autre fournisseur...»).

Bien sûr, les points ci-dessus peuvent faire sourire certains lecteurs par leur conservatisme et leur manque d'audace mais dans le cadre qui nous occupe, il s'agit d'abord d'assurer une production informatique en continu ainsi qu'une disponibilité et un service au client les meilleurs possibles dans les limites des moyens à disposition.

En d'autres mots, il n'était pas question de jouer au défricheur de forêt vierge, mais de mettre en place une solution opérationnelle, stable et répondant à des besoins précis.

Le produit choisi

Notre choix s'est porté sur le produit Unicenter TNG de Computer Asso-ciates. Ce produit est à la fois ancien et récent. Ancien car dans ses idées de base il est né sur mainframes MVS pour lesquels la synchronisation de tâches entre différentes machines, la gestion des événements système, les sauvegardes, le suivi des incidents, la surveillance des moyens centraux ont été développés. D'ailleurs Unicenter 1.0 offrait d'abord sur MVS, puis sur AS400 un environnement d'Enterprise Management (EM) au niveau informatique, rudimentaire aux standards d'aujourd'hui mais où les grandes idées de la gestion de parc informatique prenaient forme! Il y eu le passage sur Unix (Unicenter 1.5) pour ensuite arriver il y a 2 ans à la partie qualifiée de récente au début de ce paragraphe: Unicenter TNG (ou 2.0).

Le produit aujourd'hui commercialisé, Unicenter 2.0, marque un tournant: il abandonne Unix pour NT au niveau interface utilisateur et noyau central du produit, ajoute des outils de surveillance (WorldView ou WV) inspirés des grands produits de gestion des réseaux (HP Openview, IBM Netview), adopte une architecture logicielle à programmation objet (notions de classe, de méthode, d'attribut) et enrichit son architecture Server-Agents (identifié AT pour Agent Technology) d'un support de protocoles standards (SNMP, MIB2,...).

De plus, depuis la sortie de Unicenter, Computer Associates a progressivement abandonné la réalisation de modules propres dans les domaines connexes comme la gestion des incidents et du help-desk, par exemple, pour racheter et intégrer à Unicenter des outils à succès de ces marchés particuliers (la solution Prism de Legent pour la gestion du help-desk en est un exemple). Cela enrichit Unicenter de produits éprouvés, au prix toutefois, au début, d'une intégration moins bonne à Unicenter.

En bref, Unicenter fournit en une seule offre un ensemble d'outils de gestion de systèmes hétérogènes couvrant un large spectre de problèmes et avec la perspective d'un usage à long terme.

La mise en place au
SI-ADM

L'offre Unicenter de Computer Associates est composée de nombreux éléments et il était évident que nous devions faire un tri sur les éléments intéressants pour nous. Et pour y parvenir, une définition plus précise de nos attentes était nécessaire. Nous avons identifié trois axes essentiels sur lesquels nous devions nous concentrer:

La mise en place des ces différents éléments a surtout nécessité du travail humain pour le paramétrage. Comme dans beaucoup de logiciels de gestion, l'outil n'est qu'une coquille vide sans les informations propres au métier de l'utilisateur et cette partie nécessite un investissement fondamental à la réussite de l'installation d'un tel produit. Dans ce cas, l'installation devant se faire en parallèle avec les tâches quotidiennes de gestion, l'installation s'effectue sur base de tranches de trois mois. Au bout de chacune, un point de la situation est fait, avec planification en collaboration avec Computer Associates des problèmes non résolus et des actions à entreprendre pour terminer la tranche examinée. Il faut remarquer que nous disposons via le site Web de CA d'un support online très efficace où nous pouvons directement introduire nos problèmes et questions et recevoir en retour les réponses du support technique et des équipes de développement CA aux USA.

Point de la situation et avancement du projet

Actuellement, les 2 premiers axes sont mis en place. La dernière partie, la plus visible pour les clients car elle implique l'installation d'un agent sur chaque poste client, va débuter mais reste encore plus que les autres, tributaires des disponibilités des différentes personnes impliquées, elles-même aux prises avec le quotidien. Une fois cette étape terminée, nous n'envisageons pas actuellement d'extensions autres que l'exploitation à son maximum des possibilités des outils déjà mis en place. En effet, ces produits sont déjà en eux-mêmes suffisamment riches et vastes pour imaginer devoir faire un deuxième passage de raffinage dans chacune des tranches indiquées ci-dessus. Il faut remarquer que ce produit est englobé dans un contrat de 5 ans avec CA: ces contrats à long terme inhabituels en informatique se justifient ici pleinement au vu de la dimension d'une telle installation.

En guise de conclusion

De récentes annonces pleines de promesses nous laissent augurer d'une intégration accrue et fournie d'origine (accord CA-Microsoft sur NT5) des agents de surveillance des postes-clients. Mais le point essentiel est et restera toujours dans ce genre de produits le travail humain nécessaire pour paramétrer et enrichir l'outil.

retour au sommaire du Flash informatique du mois de décembre 98
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-10-98 du 15 décembre 1998