SI SPECIAL ETE 97

le techno-quotidien

dessin Enrico

Information et transport

Rétrospective future

Tristan Chevroulet, e-mail: Tristan.Chevroulet@itep.dgc.epfl.ch,
EPFL- Institut des transports et de planification

Nous sommes quelque part dans le 22 ou 23ème siècle. Le cinquième élément a été retrouvé et mis à sa place. Ce n'était pas une femme, mais une coccinelle. Tout a bien fonctionné et le méchant a été annihilé. Tout? non, presque: un méchant et laid s'est échappé pour que l'histoire puisse continuer.

Tintin, reporter de Flotch, demande au moine brave et respectable quelles ont été les influences de la société de l'information sur le système de transport durant les derniers siècles.

Celui- ci, levant les yeux sur les dunes de sable roux s'étendant à perte de vue, commence par narrer les étapes d'une histoire qui prend naissance avec l'émergence de la traction hippomobile puis s'élance, avec les locomotives à vapeur, dans une période où l'information se trouvait codée sur les voyants cuivrés du cockpit et les panneaux en forme de sémaphore le long des voies. Passagers et marchandises étaient alors littéralement stockés à différents points de passage, puis chargés et transportés à proximité très relative de leur destination. Peu à peu les véhicules ont évolué: ils ont passé de la vapeur à l'électricité. Le développement des voies de bitume a engendré une puissante régression caractérisée par la traction saurienne qui avait recours au combustible fossile, mais la mode est ensuite revenue à l'électricité, alliée cette fois-ci à l'électronique. Dès le 21ème siècle, le système d'information a été totalement intégré à celui des transports, puis il s'y est progressivement substitué.

Le moine, index levé vers un ciel où commencent à poindre les premières étoiles du crépuscule, indique alors que ce n'est que depuis le début du 22ème siècle que les objets ne sont plus transportés mais transmis d'un lieu à un autre: à chaque extrémité du réseau sont stockés une bonne quantité des composants usuels du tableau de Mendéléiev; les objets sont analysés sur le terminal de départ puis l'information structurelle et fonctionnelle est transmise au terminal de destination. Là, les éléments sont mis en place selon la structure de l'objet de départ et arrangés de manière à remplir la fonction souhaitée.

Tintin lui demande alors s'il est satisfait du fonctionnement du système. Le sage lui répond que cela fonctionne bien en général, mais que le réseau est saturé à l'heure du petit déjeuner, quand tous les ménages commandent leur café avec croissant et corn flakes.

- Et le transport de passagers? s'enquiert alors Tintin.

- Allons donc, mon bon monsieur, répond le moine, vous n'y songez pas: transporter des personnes ne se fait plus depuis des siècles, c'est bien trop dangereux!


retour au sommaire du Flash informatique spécial été 97

retour à la page principale des Flash informatique

Vos commentaires

© FI SPECIAL ETE du 2 septembre 1997