Communications multimédia au laboratoire de télécommunications

par Andréa Basso, Laboratoire de télécommunications, DE-EPFL

Il est quatre heures, dure journée. Jean est face à sa console. La page WEB est ouverte devant lui. Un ensemble de films lui sont proposés. Il ne lui reste qu'à introduire sa carte à mémoire dans laquelle est stocké son code d'authentification. Plus qu'une heure avant sa téléconférence avec son supérieur à Tokyo. Moment idéal pour un film relaxant, transmis soit sur l'écran de son ordinateur soit sur le grand écran de sa salle à manger.

La résolution de l'image est améliorée ou diminuée automatiquement par le système, en fonction du type de terminal. Avant la projection du film, Jean préfère initialiser correctement la téléconférence avec son supérieur.

Il ouvre la fenêtre correspondante et initialise l'ensemble des participants grâce à de simples déplacements de son curseur. Afin de finaliser cette étape, il requiert le nom du troisième participant italien. Pour cela, il navigue à présent dans un environnement virtuel 3D dans lequel, toutes les bases de données sont représentées par des bâtiments colorés. Cela est une bonne occasion de tester les nouvelles lunettes stéréo que j'ai achetées la semaine dernière pense-t-il et porte les lunettes. L'effet 3D est maintenant beaucoup plus réaliste. En cliquant sur un des bâtiments qui est sur la gauche, il entre dans le réseau d'entreprise. Les menus ressemblent à des fenêtres sur les deux côtés et cela lui donne l'impression de marcher. L'information est aisément trouvée, et la conférence enfin initialisée.

Le moment est alors propice à un bon film. Jean se rappelle de l'instant où le réseau n'était pas en mesure d'offrir des services tels que la vidéo. Il mesure à quel point l'audio et la vidéo étaient de qualité médiocre. Pour un affichage en basse résolution tel que celui requis par son portable cela était supportable mais cela devient inacceptable pour la haute résolution requise par l'écran de la salle à manger. Maintenant, la qualité de service offerte par les compagnies de télévision devient excellente.

Cette petite anecdote n'est pas sans rappeler les livres de Jibson, mais cette fois, la réalité dépasse la fiction. Au laboratoire de télécommunications, nous sommes impliqués dans un certain nombre de projets tels que le WEB sur ATM où prend place la réalité virtuelle pour la navigation, le contrôle de connexion, le transport temps-réel, l'adaptation au débit de la synchronisation audio/vidéo, et la mise à l'échelle. Tels sont les grands défis posés par les communications multimédia.



article paru dans le Flash informatique, numéro spécial-été du 5 septembre 1995