Introduction de la technique ATM à Télécom PTT
Aperçu

par Patrice Haldemann, Télécom

Table des matières


Société de l'information

Les récentes percées technologiques dans les domaines de l'informatique, de l'audiovisuel et des télécommunications permettront de véhiculer et de traiter un volume considérable d'informations. Les structures économiques, les modes d'organisation et de production, l'accès à la connaissance, les loisirs et les méthodes de travail seront alors susceptibles de subir de profondes mutations. Les enjeux économiques et sociaux qui en résulteront auront certainement des répercussions au niveau planétaire.

Infrastructure de télécommunications, applications, aspects sociaux, droits de propriétés intellectuelles, sociétés des médias, sécurité de l'information sont autant de défis qu'il conviendra de relever sur la base d'une approche commune entre gouvernements. A ce titre, le rapport du commissaire européen Bangemann L'Europe et la société de l'information planétaire ainsi que la récente réunion du G7 à Bruxelles illustrent la volonté politique de se lancer à la conquête de l'ère de l'information. Le secteur de l'économie devrait en être le premier bénéficiaire au travers de l'acquisition de nouveaux marchés, la création d'emplois et la délocalisation des processus de travail.

L'édification de cette société est toutefois tributaire de la mise en oeuvre des autoroutes de l'information. Alors que leur réalisation semblait encore hypothétique il y a quelques années, elle apparaît aujourd'hui à portée de main grâce aux récents progrès dans la micro-électronique, le traitement des signaux, la compression de l'image et le logiciel. Principal maillon dans la chaîne de l'information, les réseaux à haut débit deviennent réalité grâce à deux percées technologiques fondamentales: la transmission optique et l'ATM, acronyme anglais pour mode de transfert asynchrone.

retour à la table des matières


Mode de Transfert Asynchrone (ATM), pierre angulaire dans l'édification des autoroutes de l'information

C'est à partir du milieu des années 80 que la technique ATM, examinée par les organes de normalisation, a obtenu ses premières lettres de noblesse en tant que technique universelle pour le transport des services à large bande. En fait l'ATM est née de la nécessité impérieuse de disposer d'une technique de transport flexible pour véhiculer des informations à haut débit. Elle répond aux besoins des futures applications à large bande. Ses caractéristiques la prédisposent au transport de services multimédias composés de plusieurs types d'information tels que la voix, les données, la vidéo, les images et les graphiques. De plus, la technique ATM permet d'allouer dynamiquement le débit de transfert sur les réseaux au débit effectif de la source d'information. Cette propriété lui confère l'avantage de mieux utiliser les capacités de transmission et par voie de conséquence de réduire les coûts de transport de l'information.

Adoptée par les secteurs de l'informatique et des télécommunications comme norme industrielle dans les réseaux publics et privés, la technique ATM opérera véritablement la jonction entre ces deux mondes. Les économies d'échelle et d'intégration qui en résulteront seront d'une ampleur sans précédent. Par le biais de l'ATM, l'information pourra être recherchée, triée, partagée et transmise rapidement, facilement et ce à des coûts raisonnables. De nouvelles perspectives de développement seront ainsi offertes pour la recherche, la santé, l'éducation, les services financiers et administratifs et le secteur de l'industrie. L'ATM aura également des répercussions notoires sur l'industrie de l'information et du divertissement, le monde du cinéma, de la musique, de la télévision et de la radio. Elle assurera le transport de services vidéo interactifs dans le secteur résidentiel et offrira aux citoyens l'accès généralisé à l'information.

L'introduction de la technique ATM interviendra toutefois par étapes successives couvrant progressivement les besoins du marché en fonction de l'innovation technologique et des coûts de production.

retour à la table des matières


Première étape de réalisation

La nécessité d'accroître la capacité des réseaux locaux d'entreprise (LAN) ainsi que les besoins d'interconnecter ces derniers sur de longues distances constituent les deux forces majeures qui président actuellement au déploiement de la première génération de systèmes ATM. Les technologies LAN actuelles, basées sur des réseaux à ressources partagées, se heurtent aux nouvelles exigences imposées par un nombre croissant d'utilisateurs, le renouvellement de stations de travail plus performantes, la mise en oeuvre d'applications distribuées et la promotion du travail de groupe. Parmi les nouvelles technologies LAN en voie de réalisation, les réseaux commutés reposant sur la technique ATM possèdent le plus grand potentiel d'applications à long terme. De plus, l'interconnexion de LAN est perçue comme un changement majeur qui affectera les besoins en télécommunications de la clientèle commerciale durant les prochaines années. Ceci résulte de la délocalisation des processus de travail et de la globalisation des marchés. Dans ce domaine, l'ATM s'avère également comme une solution très appropriée pour le transport de services de données à haut débit. De surcroît, elle constitue l'approche naturelle en vue d'une intégration ultérieure de la voix et des données.

Pour répondre aux besoins croissants du marché pour des services de données à haut débit, Télécom a mis en oeuvre un réseau WAN (Wide Area Network) basé sur la technique ATM. Cette plate-forme, constituée de brasseurs et de multiplexeurs, est destinée à la fourniture de services dénommés SwissWAN. Elle satisfait aux critères les plus sévères imposés par les applications commerciales et plus particulièrement par l'interconnexion des LAN. Afin de préparer le déploiement commercial, une phase pilote fut réalisée de mi-94 à mi-95 pour tester les aspects techniques et commerciaux de la plate-forme ATM et des services SwissWAN. Les objectifs particuliers du pilote visèrent essentiellement à:

Les applications furent l'objet d'expérimentations intensives. Des usagers pilotes provenant des secteurs de la recherche, de l'industrie et de l'administration ont développé et testé de nombreuses applications dans des domaines aussi variés que le télétravail, l'imagerie médicale, le télé-enseignement, la conception assistée par ordinateur et les processus de calcul distribués. Télécom a également pris une part très active dans la recherche et la promotion d'applications clés relatives aux réseaux d'entreprise, aux services multimédias et au projet Exploit du programme de recherche européen RACE. Un ensemble de tests très complexes visant à vérifier les caractéristiques de transport de la technique ATM sur satellite et entre centraux numériques téléphoniques ont été effectués.

Par le biais d'un protocole d'accord signé avec ses partenaires européens en 1993, Télécom s'est associée à la réalisation d'un réseau pilote européen. Le réseau pilote suisse est actuellement relié aux réseaux de nos pays voisins par le truchement de liaisons à haut débit. Les travaux intensifs entrepris dans le cadre du réseau pilote européen ont permis de valider l'interopérabilité des réseaux nationaux et ainsi contribuer à harmoniser la mise en oeuvre d'un réseau ATM transnational. Grâce à la participation active d'usagers pilotes, des applications à large bande ont été expérimentées au-delà des frontières.

Les résultats très positifs enregistrés durant la phase pilote ont incité Télécom à commercialiser progressivement les services SwissWAN à partir de mi-95. Les services SwissWAN satisfont les critères de base de nombreuses applications et constituent un outil performant et économique en tant que support de processus de travail innovateurs. De plus, la plate-forme ATM possède un nombre d'avantages décisifs pour les réseaux d'entreprise tels que l'utilisation partagée des ressources du réseau, l'extensibilité de l'infrastructure, l'échelonnement des investissements garantissant une intégration harmonieuse des réseaux WAN et LAN. La technique ATM a atteint un degré de maturité technique qui permet de garantir la fourniture des services SwissWAN sur la base de critères de qualité répondant aux exigences d'applications commerciales. La phase commerciale sera caractérisée par une extension des capacités et des fonctionnalités du réseau. Des techniques de gestion de réseaux avancées reposant sur les récentes normes internationales seront progressivement introduites afin d'améliorer constamment la flexibilité et la qualité des prestations offertes. Ceci permettra d'élargir graduellement la palette des services SwissWAN pour répondre aux futures attentes de la clientèle. Des solutions globales intégrant LAN et WAN seront proposées.

retour à la table des matières


Perspectives de développement

Les applications à large bande seront appelées à subir un développement considérable durant les prochaines années. Il en résultera une plus grande pénétration du marché, un accroissement du trafic et une demande pour des services plus diversifiés. Dans le secteur commercial, l'utilisation accrue des applications multimédias interactives nécessitera l'établissement de connexions appel par appel. Le déploiement d'un réseau commuté avec les fonctions de signalisation qui lui seront associées constituera la réponse à ces attentes. La demande future pour des services vidéo interactifs dans le secteur résidentiel pourrait également accélérer l'introduction du réseau commuté ATM. Les fonctions du réseau de transport et du réseau commuté seront alors combinées sur une plate-forme commune. Toutefois l'interopérabilité avec les services, les réseaux et les outils de gestion existants constituera le plus grand défi à relever avant que la technique ATM s'établisse comme protocole de réseau universel et qu'un pas réel en direction du réseau RNIS à large bande soit franchi.

retour à la table des matières


Conclusions

Au travers de la mise en oeuvre d'une infrastructure de réseau basée sur les tous récents progrès technologiques et d'une fourniture de prestations diversifiées et innovatrices répondant aux attentes de la clientèle, Télécom entend promouvoir en Suisse les autoroutes de l'information et doter notre pays d'une infrastructure de télécommunications lui permettant de relever un défi universel sans précédent.

Le Bulletin Technique de Télécom du mois d'août 1995, consacré à l'introduction de la technique ATM, donne un aperçu des particularités des services, des applications, du réseau et des techniques de gestion des phases pilote et commerciale.



article paru dans le Flash informatique, numéro spécial-été du 5 septembre 1995