Internet et l'économie

par Jean-Jacques Dumont, SIC-Logiciels
La commercialisation d'Internet, alliée aux succès foudroyant de WWW/mosaic et des outils multimedia pour tous, provoque une véritable onde de choc socio-économique, provenant des US et se propageant désormais en Europe. Certains n'hésitent pas à parler de plus important événement historique depuis l'invention de l'imprimerie.

Ce phénomène fait actuellement l'objet d'une grande publicité, car il correspond à une réalisation beaucoup plus rapide que prévue du concept d'autoroute d'informations cher à Messieurs Clinton et Gore. Les énormes investissements publics et privés, consentis jusqu'à présent principalement aux US, sont censés redonner du tonus à l'économie mondiale (et incidemment recréer un monde basé sur la communication ouverte, donc plus démocratique et plus social, même si ce n'est pas le but affiché). La grande presse s'en est saisi récemment, avec notamment d'excellents articles de fond dans Time, le Monde, l'Hebdo... Le sujet est également en discussion avancée à la Commission Européenne (rapport Bangemann, publié en juin dernier).

Pour illustrer ce propos d'introduction, voici quelques informations très récentes en vrac, comme on pourrait les trouver au cours d'une ballade dominicale à travers Internet:

< pour l'importation d'un fichier de 200 KBytes des USA par Telepac:


soit si je calcule bien, pour transférer un fichier d'1 MBytes: 50 min et 207.60 FS.

Nous vous épargnerons tout commentaire sur cette dernière info, la seule d'ailleurs qu'on ne trouvera sûrement pas sur Internet, tout en souhaitant TRES vivement que dans un futur aussi proche que possible cette lamentable situation helvétique ne sera plus qu'un souvenir amusant. Ou alors, pourquoi ne pas mettre la vignette autoroutière à 50 000 francs, pour au moins sauvegarder la consistance du système?


article paru dans le Flash informatique no 7 du 27 septembre 1994