Miroir des logiciels sur Nestor

Miroir des logiciels sur Nestor

par Claude Lecommandeur, SIC-Logiciels

Le serveur de fichier nestor permet de rendre visibles différents types de fichiers sur les machines clientes: des fichiers exécutables, des librairies partageables, des librairies statiques et des fichiers de données (manuels, docs, fichiers de configurations,...). Comment utiliser rationnellement tout ceci ?

QUE RECOPIER ?

BINAIRES EXÉCUTABLES

Peut-on exécuter directement des binaires stockés sur nestor ? C'est bien sûr très possible, mais nestor n'a pas 4 bras, ni le réseau 4 jambes, si toute l'école exécute ses xterms stockés sur Nestor, la machine/le réseau ne vont pas suivre et les performances seront déplorables au début, catastrophiques ensuite, et abyssales assez rapidement. Il est donc vivement conseillé de recopier localement les binaires fréquemment utilisés, et de réserver l'exécution directe des binaires sur nestor aux programmes peu utilisés.

LIBRAIRIES PARTAGEABLES

Même raisonnement que précédemment, les librairies partageables utilisées par des binaires fréquemment exécutés seront recopiées localement.

LIBRAIRIES STATIQUES

Il n'y a par contre aucun inconvénient à utiliser les librairies directement sur Nestor, la charge générée, unique lors d'une édition de liens, est extrêmement faible.

FICHIERS DE DONNÉES

Les manuels et autres fichiers de configurations sont en général gourmands en place disque et assez peu consultés, nulle raison donc de les recopier localement.

DIFFÉRENTS NIVEAUX DE RECOPIE

De plus en plus de départements se sont équipés en serveur de fichiers. Ce qui n'est pas acceptable au niveau de l'école dans sa totalité peut le devenir au niveau d'un département ou d'un institut. On peut par exemple imaginer de créer sur ces serveurs de fichiers locaux une partition miroir de celle de Nestor. Les binaires étant alors stockés uniquement sur ces serveurs de fichiers. Ces partitions miroirs étant mises à jour à chaque modification de la partition maîtresse sur Nestor. Le programme update_cache sert à maintenir une telle copie.
La structure telle qu'elle existe permet de recopier n'importe quelle partie de l'arbre sur la machine locale de façon transparente. En effet, au lieu de créer le lien symbolique au sommet de l'arborescence, on peut recopier localement une partie de celle-ci et mettre des liens pour l'autre partie. Par exemple:

AU LIEU DE FAIRE:

cd /logiciels/public ln -s /logiciels/distribution/public/X11R5/hp700 ./X11R5

ON PEUT FAIRE:

mkdir -p /logiciels/local/X11R5/hp700 cd /logiciels/local/X11R5/ ln -s /logiciels/distribution/public/X11R5/share . cd /logiciels/local/X11R5/hp700 ln -s /logiciels/distribution/public/X11R5/hp700/* . rm bin lib cd /logiciels/distribution/public/X11R5/hp700 tar cf - {bin,lib} | (cd /logiciels/local/X11R5/hp700 ; tar xBfp -) cd /logiciels/public ln -s /logiciels/local/X11R5/hp700 ./X11R5 Vous trouverez sous distribution/maintenance/share/bin un certain nombre d'utilitaires permettant de gérer ce genre d'arborescence. Il est bien sûr que dans ce cas, la mise à jour des fichiers copiés n'est plus automatique et est sous la responsabilité du copieur. Le script update_cache permet de faire la mise à jours des fichiers.
Le présent document est aussi dans WWW:
http://slwww.epfl.ch/SIC/SL/servdist/nestor/miroir.html .

Et tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur les services distribués offerts par le SIC se trouve dans :

http://slwww.epfl.ch/SIC/SL/servdist.html.


article paru du 20 décembre 1994