Distribution et conditions d'utilisation des logiciels à l'EPFL: ceci peut vous intéresser

Jean-Jacques.Dumont@epfl.ch & Nicolas.Repond@epfl.ch, SIC

&

Introduction

Rappelons d'abord brièvement que le SIC a entre autres missions celle d'approvisionner l'EPFL en logiciels dits d'intérêt général, c'est-à-dire correspondant à des besoins exprimés par une communauté dépassant largement le cadre des unités individuelles, ou lorsqu'un achat groupé permet de réaliser des économies financières et administratives conséquentes par rapport à des commandes isolées. Cela implique des négociations auprès des fournisseurs pour obtenir les meilleurs prix et les meilleures conditions de support technique, aussi bien au niveau des achats initiaux que des contrats de maintenance. On trouvera le catalogue des logiciels disponibles sur les serveurs du SIC à l'adresse: http:/ /ditwww.epfl.ch/SIC/SA/logiciels.html.

A ce jour, aucune de ces prestations n'est facturée aux unités, le SIC assurant la couverture financière dans la limite des octrois que la direction lui accorde. Mais attention: pas de facturation ne signifie pas que cela ne coûte rien à l'Ecole ! Donc, svp évitons les gaspillages.

Pour les logiciels sur PC ou Mac, le décompte des installations est réalisé par l'application Web distrilog (distrilog. epfl.ch), qui donne aux utilisateurs enregistrés les instructions pour télécharger le logiciel souhaité depuis les serveurs centraux et des indications sur les coûts engendrés pour l'Ecole par leur commande. Les personnes s'adressant à distrilog sont identifiées par leur carte CAMIPRO, le sésame leur donnant l'accès à toutes les prestations auxquelles elles ont droit. Pour PC/Windows et Mac, chaque manager de machine doit installer les logiciels et configurer certains paramètres, tels que les clés de licence et il est responsable de l'utilisation qui en est faite. Important: Distrilog permet aussi de restituer des licences qui ne sont plus utilisées.

Pour les logiciels sur Unix/Linux, le système ASIS (asis.epfl.ch ) met à disposition des utilisateurs un ensemble de logiciels pré-configurés, prêts à l'emploi. Il inclut un mécanisme de mise à jour automatique optionnel. Chaque responsable de station ou PC sous Linux peut choisir les options d'ASIS qu'il souhaite, ceci pour chaque logiciel. La majorité des logiciels disponibles par ASIS sont des logiciels libres (http://www.gnu.org) et la plupart des logiciels sous licence qui s'y trouvent bénéficient de licences site; il n'est, dans ce cas, pas nécessaire de les comptabiliser ou d'indiquer leur prix. Autre particularité d'ASIS: les logiciels peuvent être utilisés sans les copier en local sur sa machine, ce qui peut s'avérer précieux pour des logiciels rarement utilisés sur une machine disposant de peu d'espace disque.

Nous ne traiterons pas ici des logiciels liés au système ou à l'administration des machines, car les responsables informatiques d'unité sont censés dans le cadre de leurs fonctions suivre de près leur actualité. Nous nous adressons plutôt au consommateur final de l'EPFL, qui trouvera ci-dessous quelques informations sur les nouvelles versions de progiciels fraîchement arrivés dans notre étalage. Dans ce numéro, nous nous limiterons au domaine que nous considérons comme le plus important: celui des mathématiques, exploration statistiques de données et simulations numériques pour les ingénieurs. Les autres domaines seront traités dans le prochain numéro de votre Flash Informatique, pour tenir le public en haleine...

Quand il y a lieu, les descriptions de logiciels ci-dessous s'accompagnent de mises en garde à propos de leur utilisation, étant donné que les conditions académiques auxquelles nous avons droit supposent évidemment des restrictions contractuelles parfois drastiques sur l'usage qui peut en être fait. Notamment, toute utilisation pour des applications commerciales est par défaut formellement prohibée.

Matlab

Connaissez-vous l'existence de clones de Matlab tels que Scilab ou GNU Octave dans le monde des logiciels libres? S'ils peuvent suffire à vos besoins, vous les trouverez sur ASIS. Sinon, tournez-vous en effet vers Matlab de l'éditeur The Mathworks et sa cohorte de toolboxes spécialisées qui restent le produit le plus utilisé à l'EPFL et probablement dans le monde pour l'exécution de calculs techniques et scientifiques avec visualisation interactive des résultats. Son complément Simulink permet en particulier d'effectuer la modélisation de systèmes dynamiques (contrôle de processus par exemple). Ce sont les versions 6.1 de Matlab et 4.1 de Simulink qui sont actuellement le plus à jour et disponibles sur les serveurs du SIC, avec notamment une nouvelle Image processing toolbox. Sont aussi disponibles sur ces serveurs les toolboxes suivantes parmi beaucoup d'autres:

Ce qu'il faut encore savoir:

Mathematica

La situation est beaucoup plus simple pour ce progiciel désormais classique de l'éditeur Wolfram Research: nous avons toujours une licence de site illimitée, avec 4.1 comme dernière version disponible à l'EPFL aussi bien sur Windows et Mac que sur Unix/Linux. Les derniers éléments de son évolution concernent:

Comme d'habitude, tout cela est décrit dans un volumineux bouquin qui est vendu dans toutes les bonnes librairies.

Contractuellement, notre licence site académique restreint l'utilisation de Mathematica aux ordinateurs appartenant au campus et aux personnes affiliées à l'EPFL. Sur le site, l'utilisation dans le monde Unix/Linux est contrôlée par deux serveurs de licence réseau redondants, mais l'utilisation privée à la maison n'est clairement pas autorisée. Pour cet usage, notre fournisseur Redacom (info@redacom.ch ) nous propose des licences individuelles pour enseignants et pour étudiants, avec un choix de trois coloris: Windows, Mac ou Linux, pour environ 10% du prix de la version professionnelle.

Maple

Bien que commercialement beaucoup moins agressif que Wolfram parce qu'essentiellement sans but lucratif, Waterloo Maple continue son bonhomme de chemin en tant que principal concurrent de Mathematica avec son nouveau-né: Maple 7. Comme par hasard, la liste d'améliorations récentes ressemble fortement à celle de Mathematica, à savoir:

Maple est lui aussi disponible sur Windows, Mac et Unix/Linux, sans limitation d'utilisation sur le site de l'EPFL, avec copie autorisée sur les ordinateurs personnels. Ceci bien sûr pour autant que les activités concernées ne soient pas lucratives. On peut aussi obtenir gratuitement un grand nombre d'extensions et applications depuis le site www.mapleapps .com . Pour les étudiants, il existe une version spécialement pédagogique, donc étendue par rapport à la version dite professionnelle, ainsi qu'un site Web avec des services qui leur sont spécialement destinés (http://www.maple4students.com ).

MathCAD

Fer de lance de l'éditeur Mathsoft Inc. Ce progiciel s'est creusé lui aussi une niche intéressante dans ce domaine des mathématiques numériques et symboliques pour les ingénieurs, quoique limitée au monde Windows exclusivement. La suite 2001 pour laquelle l'EPFL dispose d'une licence site illimitée comprend aussi Axum 6 (exploration de données et représentations graphiques de qualité publication), et SmartSketch 3.1 (produit développé par Intergraph permettant la réalisation de dessins et diagrammes pour la CAO) en plus de la version professionnelle de MathCAD proprement dit. Avantages de ce produit: une plus grande interactivité grâce à l'utilisation de worksheets, et l'intégration naturelle de fonctions complémentaires fournies par Excel et Matlab. Parmi les nouveautés de la version 2001:

Notre contrat ne prévoit aucune restriction sur l'utilisation de ce produit within EPFL pour reprendre le terme officiel.

S-Plus

Edité lui-aussi par Mathsoft Inc., S-plus est le complément naturel de MathCAD pour les problèmes d'exploration statistique de données. Il s'agit en fait d'une famille de produits qui se présentent différemment sur Windows (S-Plus 2000) et sur Unix/Linux (S-Plus 6 pour Linux et Solaris, 5.1 pour les autres variétés d'Unix) organisée autour d'un noyau commun et du langage S, qui fut développé originellement aux AT&T Bell Labs. L'EPFL est au bénéfice d'une licence site illimitée en nombre d'utilisateurs, mais limitée quant aux produits disponibles et à l'usage que l'on peut en faire (enseignement uniquement). Outre le noyau commun, il s'agit pour Windows, Linux et Solaris de

Les améliorations apportées par la version 2000 concernent les performances et l'ergonomie générales, les possibilités graphiques, les outils de manipulation de données, une modélisation de type mixed-effects, des outils de survival analysis et autres types d'analyse statistique, ainsi que diverses contributions fournies par la communauté des utilisateurs.

Bien que le nombre d'utilisateurs sur le site de l'EPFL autorisés par notre licence ne soit pas contractuellement limité, la version Unix ne fonctionne qu'en la présence d'un serveur de licences réseau de type FlexLM. La version Windows peut fonctionner sans serveur de licences, mais seulement le noyau de base. Pour utiliser les extensions dans la configuration actuelle des produits, le serveur de licences redevient obligatoire. Ne nous demandez surtout pas pourquoi: c'est comme ça et voilà. En cas de difficulté, veuillez svp consulter l'un des soussignés.

Autre solution

Renseignez-vous sur R, le clone du GNU disponible sous licence GPL (www.r-project.org). Le langage R est un dialecte de langage S, et l'environnement R est au moins aussi riche que S-Plus, puisqu'il bénéficie des contributions de tout le mouvement des logiciels libres.

Conclusion

Pour tous les progiciels traités dans cette première partie, le responsable administratif est l'un des soussignés (Jean-Jacques Dumont), l'autre étant l'expert technique (Nicolas Repond). Pour la suite, nous vous fixons rendez-vous AU PROCHAIN NUMERO.


retour au sommaire du Flash informatique du mois de septembre 2001
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-7-1 du 18 septembre 2001