Wireless, du rêve à la réalité

Paul-Andre.Rumley@epfl.ch & Robert.Ritter@epfl.ch, SIC

&

Historique

C'est en 1997 déjà que la section téléinformatique du SIC a démarré un projet de connexion sans fil, projet baptisé TSF, pour Téléinformatique Sans Fil. A cette époque, les équipements disponibles sur le marché travaillaient à 2Mbps, et certains d'entre eux étaient conformes à la norme 802.11. Notre choix s'est porté sur des équipements de marque Breezecom, les seuls à offrir du matériel se branchant directement sur le port Ethernet de la machine à connecter. Cette façon de faire évitait l'installation de drivers particuliers, et permettait la connexion wireless de n'importe quel équipement disposant d'une prise Ethernet, depuis le PC jusqu'à la station de travail, en passant par les imprimantes par exemple.

Nous avons alors acheté quelques points d'accès, permettant de relier le réseau sans fil au réseau câblé EPNET, quelques boîtiers de connexions d'ordinateurs et 2 cartes PCMCIA pour les portables. Cet équipement nous a permis de satisfaire des besoins ponctuels de connexions au réseau informatique de l'École, à l'occasion du Forum, de séminaires et conférences, ainsi que pour Balelec. Nous avons également installé de manière fixe des points d'accès au polydôme et dans la Salle Polyvalente, avec antennes externes, ce qui a permis une mise en place très rapide des demandes de connexion dans ces locaux. Ces premières installations nous ont permis de faire quelques expériences intéressantes dans le domaine de la haute fréquence, qui n'était pas notre spécialité. Citons par exemple quelques problèmes pour le passage des fenêtres, qui contiennent parfois du plomb, ainsi qu'à la bibliothèque, dans laquelle les portes avec vitres blindées sont nombreuses.

Etat actuel

En 2000, les premiers équipements à 11 Mbps sont apparus, et nous sommes dans la phase d'évaluation des divers fournisseurs de points d'accès et de cartes PCMCIA. Un certain nombre de mesures ont déjà été effectuées, en particulier en ce qui concerne la portée et la vitesse de transmission. Le premier graphique montre la variation de la vitesse de transmission en fonction de la distance, en vue directe.

Une première constatation s'impose: La vitesse maximum est de 4,9 Mbps, quelle que soit la marque de l'équipement.

Le graphique ci-dessous montre la portée des équipements, dans un milieu bureau, avec des cloisons en brique.

On peut constater que la portée est assez limitée dans un tel environnement.

Les limites du système

Aux mesures ci-dessus, il faut ajouter quelques considérations techniques qui vont limiter les applications possibles pour ce genre de communication:

Applications envisageables actuellement

Compte tenu des limites énoncées ci-dessus, il est parfaitement illusoire de vouloir équiper toute l'École d'un système wireless, et les systèmes sans fils ne vont pas, à moyen terme, pouvoir satisfaire toutes les applications d'un réseau local.

Au niveau topologique, il est tout à fait réaliste d'équiper un certain nombre d'îlots avec un tel système, comme par exemple les couloirs du centre est, du centre midi, de la Coupole, la tente du Forum est également un bon exemple, comme le polydôme et la Salle Polyvalente. Certaines halles dans lesquelles il est difficile de câbler en fixe pourraient également être de bonnes candidates au sans fil. Le cas des auditoires est également envisageable, à condition d'être conscient des limites de performances du sans fil.

Au niveau des applications, la messagerie, le WEB, sont parfaitement adaptés au sans fil. Par contre, la sauvegarde de postes de travail ou l'installation de logiciels sont utopiques avec de telles technologies.

Il s'agit bien sûr d'exemples extrêmes, mais, le marketing au sujet du sans fil étant très agressif, il vaut la peine de remettre l'église au milieu du village.

Réalisations prévues en 2001

Dans le courant de cette année nous allons remplacer notre réseau sans fils 2 Mbps par du 11Mps, nous envisageons également d'équiper de points d'accès le bâtiment de la Coupole. Nous allons mettre en place un système d'authentification des utilisateurs wireless afin de limiter l'accès au réseau de l'École aux personnes habilitées.

Quelques pas vers le futur

Dans les prochains mois, les premiers produits travaillant dans la bande de fréquence de 5 Ghz vont apparaître, et de nouvelles normes sont en cours d'élaboration (802.11a, 5-UP). Ces produits devraient corriger un certain nombre de problèmes, entre autre le risque d'interférence avec d'autres appareils, comme les fours à micro-ondes par exemple. Le nombre de canaux sera plus élevé, probablement 8 canaux de 20 Mhz de bande passante chacun, ce qui pourrait permettre une couverture spatiale sans interférence. La portée devrait semble-t-il rester la même, ces nouveaux produits étant moins sensibles aux chemins multiples que ceux de la bande des 2.4Ghz. La bande passante serait plus élevée, on parle de 54Mbps.

Conclusion

Face au marketing important dans les médias, il nous a semblé nécessaire de mettre l'accent sur les réalités techniques de la technologie sans fil. Loin de nous l'idée du rejet total de cette intéressante alternative aux réseaux câblés, mais il nous semble évident qu'il ne s'agit pas d'une solution universelle, mais d'une solution à étudier de cas en cas, selon les besoins et surtout en fonction des applications prévues. Nous allons continuer notre veille technologique, ce qui nous permettra de vérifier si certaines restrictions tombent.


retour au sommaire du Flash informatique du mois d'avril 1
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-4-1 du 24 avril 1