FI/SP/00

editorial

Jacqueline.Dousson@epfl.ch, Collaboratrice au Service informatique central

Au temps où l'on se souciait peu de sécurité, où nos mots de passe oscillaient entre le nom des enfants et celui du chat, quand ils n'étaient pas griffonnés sur un post-it jaune collé sur l'écran, en ce temps là, les protocoles eux-mêmes étaient basés sur la confiance. En 1990, Internet ne reliait entre eux que 300 000 ordinateurs, la plupart dans des universités, on évoluait dans un club presque privé. Jolie époque que celle-là, les hackers qui sévissaient avaient rarement l'intention de nuire et avaient même parfois l'élégance de prévenir quand ils avaient détecté une faille.

Puis Internet a connu l'extraordinaire expansion que l'on connaît. En 2000, plus de 300 millions de personnes ont accès à Internet, y font leurs achats, téléchargent des oeuvres (sons, photos, films) sous format numérique. Des sommes considérables sont en jeu, il faut que l'utilisateur-client soit serein et puisse utiliser, l'âme en paix, les modes de paiement électroniques, il faut que les droits d'auteur soient respectés, il faut que nos données privées restent confidentielles! Aujourd'hui, plus de 50%des utilisateurs d'Internet se disent préoccupés par les différents aspects de sécurité: protection des données, intrusion sur les ordinateurs personnels, virus, ...

Comme il nous est apparu que quelque chose avait définitivement changé, que les temps de joyeuse insouciance étaient loin derrière nous, nous avons décidé de consacrer ce numéro spécial à la sécurité informatique et à tous ses aspects: techniques, éthiques, légaux.

Vous n'y trouverez peut-être pas de recette miracle mais nous espérons que sa lecture vous permettra d'avoir un aperçu de la complexité du problème et donc des solutions.


retour au sommaire du Flash informatique spécial été 2000
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI spécial été 2000 du 5 septembre 2000