FI-9/00

Mon PC sur ISDN @ home

Christian.Zufferey@epfl.ch et Jacques.Virchaux@epfl.ch, SIC

Dans un précédent article traitant du sujet (voir FI 8/00), il n'a pas été possible de détailler l'installation du PC sur ISDN. En reprenant le concept de base, il convient maintenant de fournir les informations intéressantes pour celui qui veut connecter son PC sur ce réseau rapide qu'il vient d'installer.

Un petit rappel

Les deux téléphones analogiques sont installés et le NT (Network Termination) programmé comme décrit dans l'exemple de l'article précédent (URL à la fin de cet article). Un modem peut être branché sur une prise ab mais il faut faire attention à ce qu'il ne réponde pas inopinément s'il se trouve en parallèle avec d'autres téléphones analogiques; cela peut être une solution temporaire avant d'installer le TA.

Le PC va être connecté par l'intermédiaire d'un TA (Terminal Adapter) sur le Bus-S, appelé très souvent à tort: modem, ce qui est faux puisque nous sommes en numérique (il n'y a pas de modulation/démodulation). Le TA peut-être externe, dans un boîtier, qu'il faudra programmer en conséquence, ou interne, directement dans le PC. Certains TA possèdent une ou deux prises analogiques pour y brancher un téléphone analogique et la programmation peut se compliquer encore un peu plus pour arriver au résultat désiré.

Il faut aussi se souvenir que nous avons 64 kb/s par canal aussi bien en descente qu'en montée, ce qui n'est pas le cas avec un modem 56k (environ 44 kb/s en descente et
33 kb/s en montée) et ceci en full duplex. C'est très pratique pour la vidéo conférence (MS Netmeeting) ou le partage de fichiers (exportation).

Lors d'une utilisation en mode 128 kb/s (2 canaux) on va payer 2 fois plus, mais comme on descend 2 fois plus vite cela revient au même prix. Par contre, le temps sera diminué de moitié avec environ 1MB/mn (16 kB/s), ce qui commence à devenir tout à fait honorable.

Le TA interne (carte PC)

C'est de loin la solution la plus efficace et qui ne prend pas de place supplémentaire sous forme de boîtier, parfois difficile à loger. Elle est bon marché (environ frs. 70.-) et facile à installer. Il suffit simplement d'ouvrir le PC, d'enficher la carte TA-ISDN et d'installer les pilotes lors de la remise en marche du PC (plug-and-play).

Pour se connecter à Internet, l'utilisation d'un TA sous MS Windows (98, Millenium ou 2000) se fait exactement de la même manière qu'avec un modem, c'est-à-dire que l'on utilisera une connexion Dial-Up. Lors du choix du périphérique, on choisira un des 2 ports ISDN du TA.

Pour une utilisation en mono canal (64 kb/s), il n'y a rien d'autre à modifier. Par contre si l'on veut faire du bi-canal (128 kb/s) et/ou sur un numéro MSN choisi (facturation séparée, sélection de plusieurs fournisseurs, ...), il faudra configurer le TA en conséquence au moyen de son utilitaire livré avec la carte.

On peut configurer le TA pour qu'il fasse du BOD (Band On Demand), c'est-à-dire qu'il enclenchera le 2ème canal seulement si le 1er est occupé et ceci pendant un certain temps. Génial pourrait-on penser, mais avec ce système on a trop tendance à osciller et à enclencher le 2ème canal pour une courte période.

Par exemple:

Le problème est qu'avec Fr. 0.10 (2ème ligne) vous avez payé pour presque 9mn chez Bluewin, et ceci à chaque fichier descendu... Il est donc préférable de ne pas utiliser le mode BOD quand on désire descendre plusieurs fichiers ou lors de connexions courtes (< 9mn).

Pour cela on peut faire des profils manuels de connexion en utilisant plusieurs connexions Dial-Up, pointant sur le même fournisseur.

Dans l'une, la 64k, on n'utilisera qu'un seul canal; dans l'autre, la 128k, on utilisera le mode multi-link du Dial-Up pour enclencher le second canal.

Le TA externe

Plusieurs modèles sont à disposition, fonctionnant sur un port USB ou série. Dans ce cas il ne sera possible de profiter pleinement de la bande passante de 128 kb/s (deux canaux simultanés) que si l'on possède une interface série haute vitesse (230.4kb/s). Si le port USB gère encore d'autres périphériques, la bande passante sera encore d'autant diminuée, le maximum théorique étant 12 MBytes/s à se partager! Le TA externe représente cependant la seule solution pour un Macintosh actuellement.

L'avantage du TA est qu'il ressemble comme deux gouttes d'eau à un modem et qu'il comporte parfois une, voire deux prises analogiques permettant d'y connecter un vieux téléphone. Certains incluent parfois un modem/fax analogique en sus. L'inconvénient du TA externe est qu'il coûte à peu près deux fois plus cher (environ frs.140.-) qu'une carte bon marché, ceci pour un modèle de base.

En ce qui concerne les différents modes de travail, les documents livrés avec le TA sont souvent très détaillés. Pour une connexion chez la grande majorité des fournisseurs, il faut utiliser le mode PPP HDLC, appelé parfois PPP synchrone ou PPP asynchrone-synchrone. Pour permettre le travail sur deux canaux simultanément, parfois suivant la charge, il faut également configurer le TA. La plupart du temps tous ces réglages de paramètres se font à l'aide de l'utilitaire livré avec le TA. Pour certains anciens modèles, il faudra utiliser les commandes AT (HAYES). Ces commandes peuvent être faites une fois pour toutes en sauvant la configuration (AT&W généralement) ou encore introduites dans la configuration du modem («Panneau de configuration/Modems/Propriétés/Connexion/Avancés...», sous Paramètres supplémentaires).

Modèle PPP synchrone Multilink PPP Seuils
ZyXEL omni.net &B40 &J3 oui
ELSA Microlink/TLPro \N10%P1 &N1 oui
ELINK 310 &B54\P1 - -

Dans le tableau ci-dessus, quelques commandes AT sont indiquées pour certains types de TA (sans garantie, seule la documentation du fournisseur fait foi) qu'on ne pourrait pas configurer avec l'utilitaire fourni.

Choix du fournisseur Internet

Avec certains fournisseurs d'accès, le bi-canal ne fonctionne pas. Le symptôme est qu'au moment de la connexion du 2ème canal il y a coupure du 1er canal. D'autres fournisseurs acceptent le bi-canal, mais n'arrivent pas à suivre en vitesse et finalement on paie 2 fois pour rien... Il est donc fortement conseillé d'avoir plusieurs fournisseurs (gratuit) et de les utiliser en fonction de leur coût et performance.

Stratégie de configuration et de déviation

Un des buts d'avoir ISDN à la maison, c'est de pouvoir surfer tout en pouvant encore recevoir des appels téléphoniques. Pour cela, il faut avoir une bonne stratégie et configurer son NT (Network Termination) correctement.

Prenons le cas de figure cité dans l'article précédent:

Il vous faudra donc deux appareils téléphoniques analogiques supplémentaires (on en trouve pour Fr. 20.-) en plus de votre téléphone principal:

Il faudra mettre le téléphone principal sur le 1er port ab, puis les deux autres sur le 2ème port ab, et configurer le NT de la manière suivante:

Et pour les déviations:

On aura ainsi les cas de figures suivants:

Génial quoi, un petit central de PME chez soi!

En conclusion

Pour un investissement raisonnable, n'incluant pas d'éventuels frais d'installation, environ frs 300.- (inscription Swisscom, 2 téléphones et le TA) et un coût mensuel de frs.39.80, nous avons deux lignes téléphoniques et une connexion Internet haute vitesse ce qui représente une très bonne alternative à notrecher ADSL national.

Références (URL)


retour au sommaire du Flash informatique du mois de novembre 2000
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-9-00 du 21 novembre 2000