FI/7/00

Swiss-T1

Vers une machine de production

Ralf.Gruber@epfl.ch, CAPA

Le 23 août, l'ordinateur parallèle Swiss-T1 de 70 processeurs Alpha a été officiellement inauguré par le Professeur Stefan Catsicas, Vice-Président de l'EPFL. L'acceptation par l'EPFL de ce cluster de 35 serveurs DS20e ayant deux processeurs chacun est un pas important dans le projet Swiss-Tx. Depuis trois mois, les utilisateurs l'ont testé et ont contribué à la rendre de plus en plus utilisable. Nous nous attendons à ce que la T1 atteindra la maturité d'une machine de production vers la fin de cette année.

Plus de 100 personnes des mondes académique et industriel ont assisté à la présentation du Swiss-T1 et aux conférences sur la bioinformatique et la mécanique des fluides. La bioinformatique a été présentée par Stefan Catsicas, Ron Appel et Emilio Merlo Pich. Bill Blake, Vice-Président HPTC (High Performance Technical Computing) de Compaq, a amené la vision d'un constructeur. Il est notamment persuadé que la bioinformatique deviendra dans les prochaines années un domaine aussi important que toute la HPTC à l'heure actuelle.

Le domaine de la CFD (Computational Fluid Dynamics) a été couvert par Tom Tysinger de Fluent, USA, Mark Sawley, CSIRO, Australie, Paul Fischer, ANL, USA et par Jan Vos de l'EPFL. Les mesures effectuées sur la T1 et présentées par les orateurs ont montré la grande performance effective des processeurs Alpha de Compaq et la bonne scalabilité du système de communication TNet de Supercomputing Systems AG de Zürich.

Le projet Swiss-Tx était également présent à la conférence IMACS2000 avec une session de 23 posters combinés avec le stand d'exposition de Compaq et présentait quelques démonstrations en relation avec la T1. Une session de présentations sur Commodity Computing a réuni Bill Camp, Jack Dongarra, Pierre Kuonen, Wolfgang Gentzsch et Ralf Gruber. Ces orateurs ont présenté l'état de l'art dans ce domaine du projet Swiss-Tx. Le grand nombre d'auditeurs a prouvé que le calcul avec des clusters à faible coût est de plus en plus recherché par les chercheurs et en industrie.

Le projet de recherche et de développement Swiss-Tx a démarré le 1er juin 1998 et finira le 30 septembre 2000. Le but final de ce projet est la construction de la machine Swiss-T2. et nous espérons pouvoir construire cette machine à un Teraflop/s de plus de 500 processeurs et de l'offrir à la communauté scientifique prochainement.

de gauche à droite: Dr Bill Blake, Vice-président recherche compaq - Dominique Gillot, Directeur du maketing Europe, Compaq - Dr Ralf Gruber, responsable du projet Swiss-Tx - Dr André Mercier, expert CTI (Commission pour la Technologie et l'Innovation) - Prof. Michel Deville, chairman du projet Swiss-Tx - Prof. Stefan Catsicas, Vice-Président Recherche EPFL - Prof. Anton Gunzinger, Directeur de la Société Supercomputing Systems, Zh (photo: Alain Herzog)


Statut

Michel.Jaunin@epfl.ch, SIC

Ainsi que cela est mentionné plus haut, Swiss-T1 a été inauguré le 23 août. Cet événement marque quasiment la fin du projet Swiss-Tx initialisé avec l'aide de la CTI (Commission pour la Technologie et l'Innovation), projet qui consistait à construire un système parallèle basé sur des composants du marché. Les autres participants à ce projet sont principalement l'EPFL (par CAPA et le SIC), Compaq, SCS (Supercomputing Systems AG), l'ETHZ et le CSCS de Manno.

Pour rappel, en voici quelques étapes clé :

T1 est arrivé au début de 2000; il comporte:

Les 32 serveurs de calcul sont interconnectés grâce à 8 crossbars de SCS (chacun ayant 8 liaisons avec les processeurs de calcul, 4 liaisons étant utilisées pour relier les crossbars entre eux).

L'acceptation de T1 par l'EPFL s'est déroulée en 2 étapes: à fin avril, le matériel et logiciel livrés par Compaq ont été acceptés, alors que la partie SCS l'a été le 11 juillet.

Des informations plus détaillées sur la configuration et sur le mode d'utilisation sont accessibles sur le Web ( http://sewww.epfl.ch/SIC/SE/servcentraux/generalites.html ) et par le système d'information on-line de T1 disponible par la commande info.

Situation actuelle, évolution

Au début de septembre, Swiss-T1 baby a quitté le SIC pour rejoindre le DGM où il prend les fonctions de serveur de calcul du département. Il n'est donc plus accessible dans le cadre du projet Swiss-Tx.

Swiss-T0, qui servait en particulier de frontal pour T1 baby, est encore en service pour quelques temps, afin de laisser aux utilisateurs de T0 et de T1 baby la possibilité de récupérer leurs fichiers utiles. Ceci devrait se faire rapidement car il est prévu de mettre T0 hors service dans ses fonctions actuelles.

Swiss-T1 est donc ouvert aux utilisateurs de l'école qui ont déjà ou préparent des applications parallèles utilisant la librairie MPI (plus spécifiquement FCI sur T1) pour la communication inter-processeurs. T1 étant encore jeune, il y a de nombreuses améliorations et modifications prévues pour en faciliter l'utilisation et la gestion. De même, il est prévu de compléter l'information et la documentation propres à T1.

Ces différents travaux d'amélioration occuperont ces prochains mois et nous espérons ainsi pouvoir mettre à disposition à terme un outil efficace et aussi simple d'utilisation que possible.

Contacts

System manager

Jacques.Menu@epfl.ch , X-4587

Gestionnaire de travaux batch GRD/Codine

Jean-Michel.Chenais@epfl.ch , X-2203

Aide à la programmation, support

Trach-Minh.Tran@epfl.ch , X-4552


retour au sommaire du Flash informatique du mois de septembre 2000
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-7-00 du 19 septembre 2000