FI/5/00

World Art Treasures

Appoline.Raposo@epfl.ch, SIC

Mardi 23 mai, la Fondation Jacques-Edouard Berger organisait une rencontre au Palais de Rumine à l'occasion de l'ouverture prochaine du nouveau Musée de Design et d'Arts Appliqués/Contemporains de Lausanne; musée auquel la Fondation JEB a confié sa collection.

Cette rencontre, à la mémoire de Jacques-Edouard Berger, réunissait ses parents, amis et connaissances. Tout d'abord son père, le professeur René Berger, président de la Fondation a évoqué quelques souvenirs principalement liés au lieu: l'aula du palais de Rumine; Rose-Marie Lippuner, directrice du Musée des Arts Décoratifs, a présenté le nouveau cadre qui accueillera la collection JEB; Claude Ritschard, conservatrice au Musée d'art et d'histoire de Genève, s'est souvenue de ses nombreux voyages en Egypte avec JEB; MeAntoine Bagi, vice-président de la Fondation JEB, a présenté la Fondation; Francis Lapique, lui, se proposait de faire revivre quelques instants JEB lors d'un de ses Voyages pour l'Art en Egypte via Internet. Malheureusement, la technique s'est enrouée et la voix de JEB que l'on entendait encore à 17 heures lors des derniers essais a décidé de se taire au moment de la démonstration; Francis Lapique a dû se résigner à montrer le très beau site Web de la Fondation JEB: World Art Treasures hébergé par l'EPFL. Les internautes peuvent bien sûr découvrir derrière leur écran ces documents sonores.

World Art Treasures

C'est un labyrinthe de seize parcours qui va des objets de la collection que Jacques-Edouard Berger a réuni durant sa trop courte vie, à ses photos souvenirs de Voyages pour l'Art en passant par les jardins enchantés de la Renaissance. Ce site se veut vivant, didactique, instructif, initiatique,... On accédera aussi bien aux statistiques de consultation du site qu'aux chemins de l'art, pages mensuelles alimentées par des textes de JEB et de ses amis décrivant une oeuvre d'art qui leur tient particulièrement à coeur.

Tombe de Ramose (Egypte, 18ème Dynastie

Nous voici dans la partie parlée qui nous retransmet ici une partie de la conférence que JEB a donné à l'intérieur de la tombe de Ramose lors de son dernier voyage ( http://sgwww.epfl.ch/BERGER/Real/ramose.html ). Vous voyez sur la partie droite de l'écran les images se rapportant aux explications, éventuellement une légende dans la partie gauche de l'écran et en bas à gauche la fenêtre de contrôle de la bande son.

Voyages pour l'Art

René Berger insistait lors de son intervention sur l'importance que son fils et lui-même accordaient à la notion de partage de la connaissance. C'est dans cet esprit que l'internaute est convié aussi à participer activement au site en insérant une légende et un éventuel commentaire à celle qu'il reconnait des quelque 60'000 diapositives faites par Jacques-Edouard Berger lors de ses nombreux voyages à travers le monde (Portugal, Egypte, Maroc, Indonésie, Laos,...). Je me suis donc prêtée au jeu le temps de la rédaction de cet article. J'ai choisi une image d'un musée lisboète que je connais bien. Après avoir constaté qu'elle n'était pas encore annotée, j'ai cliqué sur le lien: Add a caption or/and comment .

Juste après avoir cliqué sur le bouton Add, les légendes et commentaires que je viens d'ajouter font partie intégrante de l'illustration.

Si vous avez plutôt le coeur au jeu, il vous sera proposé de reconstituer l'image qui aura été découpée en puzzle et vous pourrez même choisir le nombre de morceaux.

Abydos

Dans ce dédale de liens, choisissons en un autre, Abydos par exemple: http://sgwww.epfl.ch/berger/Abydos/french/start.html . Là nous nous trouvons dans un site où nous ne pouvons plus surfer dans tous les azimuts; lors de la première étape, le visiteur se voit contraint de suivre un itinéraire et s'il s'avise de le contourner, il se verra refuser l'accès à la zone choisie. Les étapes suivantes seront plus faciles, l'internaute étant considéré comme initié.

Georges de la Tour

Passons à la peinture. Cliquons sur Georges de la Tour. Nous apprenons que JEB s'est intéressé à la peinture très tôt puisqu'à 14 ans il présentait déjà un «travail sur La Tour» à un concours d'anciens collégiens. Naturellement ce pointeur nous entraîne dans un parcours en clair-obscur sur l'oeuvre du peintre en passant par quelques mots sur le contexte historique dans lequel vivait le peintre et naturellement des réprésentations de ses tableaux commentées. Cette partie du site a été reprise dans un fichier imprimable (.pdf) de 75pages en anglais et en français.

Le Vertige divin

Il s'agit ici de décortiquer l'art rococo avec entre autres une transcription d'une des nombreuses conférences de JEB «Rocaille et Rococo II: une ronde de putti pour célébrer la grandeur de Dieu» sur les Fastes du Baroque et du Rococo ( http://sgwww.epfl.ch/BERGER/Fondation/6.309-1985.html).

conclusion

Un mot encore sur ce site qui existe depuis 1994 déjà; c'est un des premiers musées virtuels. Il est en deux langues, français et anglais, et j'ai même vu des parties en italien. Il est agrémenté de pointeurs sur des moteurs de recherche ainsi que sur l'encyclopédie Britannica,... et il est très vivant.

Il n'est pas dans mon propos de prendre le lecteur par la main pour lui montrer tout le site Word Art Treasures, mais seulement de lui mettre l'eau à la bouche pour qu'il ait envie de visiter ce musée virtuel qui est un réel hommage à l'Art. Nombre d'internautes passent par là chaque jour, deux à trois mille en moyenne d'après les statistiques, mais il n'est pas besoin de se tordre dans tous les sens pour voir les oeuvres.

Le mot de la fin sera pour JEB: «... l'inexplicable miracle: un silence soudain, total, absolu, vous enveloppe, vous possède et paraît ne devoir jamais vous lâcher, à l'instant même où vos yeux se portent sur ceux de Shiva».

Aihole - Shiva - Epoque Chalukya - 6e siècle


retour au sommaire du Flash informatique du mois de juin 2000
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-5-00 du 13 juin 2000