FI/4/00

L'informaticien et le philosophe

Hicham Dennaoui, arobasque

Autant annoncer clairement la couleur, parler de philosophie en informatique tient du non sens ou de l'oxymoron ou plus encore de la mythologie marketing. Mais reconnaissons-le, pour utiliser l'informatique, il faut parfois une bonne dose de philosophie, voire de maîtrise de soi.

La philosophie

Et tout d'abord c'est quoi la philosophie, je vous le demande. Si l'on s'en tient à la définition du Petit Larousse, c'est l'«Etude rationnelle de la pensée humaine, menée du double point de vue de la connaissance et de l'action». On peut bien sûr élargir cette définition ou en trouver d'autres. Vous pouvez aussi apporter votre contribution en envoyant vos pensées à l'adresse philo@arobasque.com (maximum 15 pages, merci).

La philosophie en informatique

Maintenant que vous savez ce que l'on entend par philosophie, essayez d'appliquer cela à l'informatique. En fait, l'industrie informatique utilise le terme philosophie pour envelopper de mystère et de respectabilité ses réalisations, sa politique marketing et hélas souvent... ses aberrations... On parle de philosophie en lieu et place de logique. On peut toutefois se demander pourquoi on dit logiciel et non philisophiciel...

La philosophie et l'informatique

La philosophie et son pendant populaire, les dictons, peuvent être d'un très grand secours lorsqu'il s'agit de manipuler des outils informatiques. Cela est particulièrement vrai pour qui se lance dans le cyber-espace pour y prêcher la bonne parole en créant son propre site. Distinguons tout d'abord les cinq étapes principales de la vie d'un site Web: 1) le cahier des charges; 2) le design; 3)la production; 4) le contrôle et 5) la maintenance. Appliquons ensuite pour chacune d'entre elles des principes hérités de philosophie ancestrale ou plus simplement du Cyber-café de l'e-commerce.

Etape 1: Cahier des charges

Philosophie: l'altruisme est un des piliers du bouddhisme.

Web: quand vous réalisez le cahier des charges de votre site Web, vous devez quasiment créer un site papier. Vous devez construire l'arborescence de votre site, savoir quel texte va sur quelle page, réfléchir aux liens, à la navigation. Mais surtout ne perdez pas de vue le public auquel vous voulez vous adresser. N'oubliez jamais que l'on ne fait pas un site Web pour soi-même mais pour les autres. L'important, c'est bien les internAutres.

Etape 2: Design / Look

Selon le bouddhisme toujours, l'ego est une imposture. Il n'a aucune existence en soi mais empêche l'accès à la Connaissance.

Web: si vous avez la chance de créer le look de votre site, faites preuve d'humilité. Demandez l'avis d'autrui avant de foncer tête baissée vers la troisième étape. Faites taire cet ego qui veut faire taire la critique. Ouvrez votre esprit aux remarques des autres. Exercice ô combien désagréable après des heures et des heures passées à affiner le moindre détail. Mais un exercice salutaire... tant d'un point de vue philosophique qu'informatique.

Etape 3: La production

Philosophie: la vérité est dans le navigateur.

Web: cela donne quand même partiellement raison à Chris Carter et sa terrifiante série X-Files. Effectivement, «la vérité est ailleurs». Quel que soit le programme avec lequel vous produisez vos pages Web, il est impératif de les visualiser avec différents navigateurs (Netscape, Internet Explorer), sur différentes plates-formes (Macintosh, Windows). Si Mulder, Scully ou d'autres grands penseurs (...) vous inspirent vous pouvez même pousser votre quête de la Vérité jusqu'à tester vos pages sous Unix ou sur plusieurs versions des mêmes navigateurs. Une petite prière, un petit mail dans le cyber-mur-des-lamentations , une méditation ou vénération ne sera toutefois pas de trop...

Etape 4: Le contrôle

Philosophie: dans les pages Web, les surprises sont toujours mauvaises.

Web: cette grande vérité, nous la devons à un être dont nous ne savons strictement rien. Admettez que cela simplifie grandement le culte que nous pourrions lui vouer ... Le contrôle de la qualité est une étape certes fastidieuse mais indispensable. Il s'agit de s'assurer de la cohérence du site, de tester les liens, la navigation, chasser les fautes d'orthographe, les erreurs de scripts et j'en passe. Si vous ne le faites pas, vous aurez tout le temps de méditer sur cette maxime: pas de nouvelles, mauvaises nouvelles. Quoi de plus ennuyeux qu'un site mal fini, plein de fautes, incohérent. On ne le visite qu'une seule fois et on en parle à personne...

Etape 5: La maintenance

Philosophie: maintenez, maintenez, il restera toujours quelques choses (à faire).

Web: si l'assurance de la qualité est fastidieuse, que dire alors de la maintenance... Lorsque la motivation vous manque, pensez à la première étape, pensez aux autres, pensez à tous ces internautes assoiffés de connaissances, de vérité, qui n'attendent qu'une chose: que la lumière de votre site Web les guide dans l'obscurité nébuleuse du cyber-espace infini. La maintenance aide à rendre votre site varié, attractif, vivant, que dis-je: immortel. Philosophiquement ou religieusement parlant, il vous faudra choisir entre la résurrection et la réincarnation...

Pour finir, quoi qu'il arrive en informatique ou ailleurs: Restez zen !


retour au sommaire du Flash informatique du mois de mai 2000
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-4-00 du 9 mai 2000