FI/2/00

sic-info

Adieu sicmail, on t'aimait bien!

Martin.Ouwehand@epfl.ch, SIC

Dans un précédent article du Flash informatique (cf. http://dit-archives.epfl.ch/FI99/fi-10-99/10 -99-page11.html) nous avons annoncé que nous allions augmenter la fiabilité du service mail de l'Ecole en mettant en place plusieurs serveurs actifs simultanément. C'est chose faite maintenant: depuis le 12 décembre 1999, deux serveurs principaux et un serveur de back-up assurent l'acheminement des messages pour le domaine .epfl.ch. Grâce à la magie du DNS (Domain Name System), ceci s'est fait de manière transparente pour tous. Un quatrième serveur se consacre au transfert des messages pour le compte des utilisateurs de l'EPFL, qui doivent spécifier cette adresse:

mail.epfl.ch

comme serveur SMTP (Outgoing Mail) dans la configuration de leur outil de mail (Eudora, Netscape, Outlook, etc.). Pour parachever cette réorganisation, l'ancienne machine sicmail.epfl.ch sera désactivée

le mardi 18 avril 2000, dès 08h00

et nous vous prions donc de bien vérifier avant cette date que vous avez remplacé partout sicmail.epfl.ch par mail.epfl.ch.


Prenom.Nom@epfl.ch

Martin.Ouwehand@epfl.ch, SIC

Le 29 septembre 1997, la Direction de l'Ecole ratifiait la directive proposée par la CTI (Commission Technique Informatique) concernant un système d'adressage univoque à l'EPFL (cf. http://cognac.epfl.ch/SIC/SL/messageries/cti-mail/adresses_email97.html et l'article du Flash informatique http://dit-archives.epfl.ch/FI97/fi-9-97/9 -97-page1.html ). La quintessence de cette directive était que l'adresse E-mail officielle des membres de l'EPFL (étudiants et employés) suit le format:

prenom.nom@epfl.ch

Quelques règles simples concernaient également les rares cas d'homonymie du prénom et du nom.

Quant aux adresses d'avant cette directive, elles existaient selon sept variantes: prenom.nom@unite.departement. epfl.ch, nom@unite.departement.epfl.ch, prenom.nom@ departement. epfl.ch, nom@departement.epfl.ch, prenom. nom@unite.epfl.ch, nom@unite.epfl.ch, nom@epfl.ch. Il était mentionné qu'elles restaient provisoirement valables et que leur mise hors service serait annoncée une année à l'avance. La CTI ayant donné son accord dans sa séance du 8 février 2000, cet article constitue donc le préavis que les adresses susmentionnées au vieux format ne seront plus reconnues:

dès le lundi 5 mars 2001

Dans la pratique, nous conseillons de prendre dès maintenant les mesures suivantes. Mettez à jour vos carnets d'adresses pour que n'y figure plus, pour les membres de l'EPFL, que des adresses au format officiel prenom.nom@ epfl.ch. Assurez-vous que votre outil de mail (Eudora, Netscape, Outlook, pine, exmh, etc.) est configuré pour que votre adresse au format prenom.nom@epfl.ch apparaisse dans les champs From: ou Reply-To: des messages que vous envoyez. Avertissez vos correspondants de passer à ce nouveau format si vous voyez qu'ils utilisent encore une adresse d'un ancien format. Si nécessaire, réinscivrez-vous aux mailing-lists, si vous y êtes abonnés avec une adresse d'un ancien format, en utilisant cette fois votre adresse au format prenom.nom@epfl.ch.

De notre côté, nous prendrons les mesures suivantes destinées à vous aider dans cette transition: dès la rentrée, cet automne, nous avertirons périodiquement ceux qui recevront encore des messages adressés selon l'ancien système, afin qu'ils puissent demander à leur correspondants d'utiliser l'adresse au format prenom.nom@epfl.ch. Enfin, après le 5 mars 2001, le message d'erreur généré pour les anciennes adresses (désormais inexistantes) pointera vers un URL (Universal Resource Locator) indiquant comment déterminer l'adresse correcte.

Martin.Ouwehand@epfl.ch, SIC


Windows 98+2 - Windows 2000

Christian.Zufferey@epfl.ch, SIC

Attention! contrairement à ce que certains croient, le successeur de Windows 98 n'est pas Windows 2000, Windows 2000 est la suite logique de Windows NT4.

La suite de Windows 98 (Millenium) est actuellement en beta test chez Microsoft et sera disponible seulement vers la fin de cette année.


Relais ouverts aux spammers: on ferme!

Martin.Ouwehand@epfl.ch, SIC

Dans un précédent article du Flash informatique (cf. http://dit-archives.epfl.ch/FI99/fi-7-99/7 -99-page1.html), nous attirions l'attention sur les nombreux serveurs mail de l'Ecole mal configurés et pouvant servir de relais aux spammers. Une campagne auprès des DDI (délégués de département à l'informatique) faisant suite à cet article a permis de faire passer le nombre de ces machines de 200 à 35 environ. Que tous ceux qui ont participé à cet effort en soient remerciés !

Toutefois, nous avons aussi constaté que des machines mal configurées apparaissent ou réapparaissent sans cesse dans la liste des relais ouverts (cf. http://slwww.epfl.ch/SIC /SL/machines_relais/ ) que nous mettons à jour régulièrement. Il semble donc que ce problème ne trouvera pas de solution sans des mesures plus efficaces qui consistent en ce qui suit: deux fois par mois, nous contrôlerons les serveurs mails de l'Ecole et nous fermerons l'accès à Internet de toutes les machines pouvant servir de relais aux spammers (leur postmaster en sera averti par mail). L'accès ne sera rouvert qu'après vérification que la configuration a été corrigée et ne permet plus le relais. Nous renvoyons à l'article susmentionné pour les mesures à prendre permettant d'éviter ce traitement.


De nouvelles idées

Fred-Ami.Rougemont@epfl.ch, SIC

De nouvelles idées et de nouvelles énergies sont venues rejoindre la Section informatique individuelle au début février:

Madame Denice Deatrich est venue prendre en charge la ligne Linux (avec les personnes qui s'en occupaient déjà), ainsi que les lignes HP et DEC Unix (ou Compaq-Dec-Unix). Elle connaît déjà l'Ecole très bien (y compris pour le monde Linux) étant donné qu'elle vient du Laboratoire des communications mobiles (LCM) et du Laboratoire des communications audiovisuelles (LCAV).
Monsieur Laurent Gfeller a rejoint le Centre de logistique (Clog), où il s'occupera des Macintosh, des PC et même des imprimantes. Il nous vient des montagnes neuchâteloises.


retour au sommaire du Flash informatique du mois de février 2000
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-2-00 du 29 février 2000