FI/1/00

Le Système NEUF

Francois.Roulet@epfl.ch, SIC

Cette dernière version du MacOS, initialement baptisée 8.7, est devenue 9.0 avant même sa publication officielle. La numération reflète la quantité de modifications apportées au système, ainsi que le rapprochement vers le futur MacOSX.

Le propos de cet article est de découvrir les modifications fondamentales touchant au réseau, sans aborder pour l'instant les autres dont Apple a d'ailleurs nettement plus abondamment parlé que celles qui nous intéressent présentement.

Pour résumer, avec ce système, Apple, et pour la première fois, offre tout l'environnement nécessaire à l'abandon du protocole propriétaire AppleTalk, intrinsèque à tous les Macintosh depuis 1984, mais qui n'est nullement adapté aux réseaux locaux de la taille de ceux que nous connaissons actuellement. C'est pourquoi, Apple a en quelque sorte porté les facilités et commodités qu'offrait cet ancien protocole sur TCP-IP, et ce d'une manière élégante et parfaitement standard.

Pour ce faire, Apple est un des premiers constructeurs à avoir implémenté les standards NSL (Network Service Location) et SLP (Service Location Protocol, RFC 2165), et est aussi suivi par Sun. Cette implémentation se manifeste essentiellement dans le récent accessoire de bureau Explorateur de Réseau.

Explorateur de réseau

Comme son nom l'indique, l'accessoire Explorateur réseau (menu Pomme) offre la possibilité de rechercher les ressources du réseau, classées par catégorie. Il est pour ainsi dire, la devanture réseau du dernier MacOS

Onglet voisinage AppleTalk

Il se comporte exactement comme le sélecteur habituel, et présente toutes les zones AppleTalk de l'école, avec leurs ressources respectives.

Onglet voisinage epfl.ch

Il affiche tous les serveurs Macintosh du site EPFL, tournant avec le MacOS 9.0, et ayant pu de fait s'annoncer par le protocole SLP (Service Location Protocol).

On y trouve les serveurs AppleShare, ainsi que FileSharing et Personal WebSharing, qui utilisent tous l'enregistrement par SLP.

Onglet voisinage ldap.epfl.ch

Présente hiérarchiquement les organismes internes, avec leurs collaborateurs, et les serveurs rattachés à ces organismes. Cette représentation hiérarchique de notre Intranet est reconstituée sur la base des indications fournies par l'annuaire LDAP (Lightweight Directory Access Protocol) de l'EPFL.

en ouvrant le dossier ADM vous verrez le serveur Web http://admwww.epfl.ch qui n'est pas un serveur Mac, mais qui de par son adresse IP fait bien partie de cette unité ADM (LDAP: ou= Organisation Unit).

Ajout de voisinage

Onglet voisinage ldap.unige.ch

En ajoutant le voisinage réseau de l'Université de Genève, vous pourrez alors explorer son organisation interne, avec ses collaborateurs et ses serveurs.

Cet Explorateur réseau permet aussi désormais de se connecter à n'importe quel serveur sur le réseau Internet, même FTP, et de mémoriser son adresse.

Connexion à des serveurs FTP externes

Toujours depuis l'Explorateur réseau, vous pouvez désormais accéder aux serveurs FTP, directement sans passer par une application spécialisée, telle que fetch, comme c'était encore le cas avec les systèmes 8.x.

connexion au serveur miroir FTP de Switch à Zurich.

Sélecteur

Connexion classique au serveur AppleShare ou FileShare (AFP: AppleShare Filing Protocol). Qu'il s'agisse d'une connexion à un serveur AppleShare aussi bien, et c'est nouveau, qu'une connexion à un Mac personnel partagé en réseau par le tableau de bord Partage de Fichiers, le Sélecteur permet toujours de décliner le nom ou le numéro IP de la machine à atteindre, au moyen du bouton Adresse du serveur.

Mais cet accessoire de bureau est appelé à disparaître, dès qu'une solution pour la localisation des imprimantes aura été trouvée, au profit de l'Explorateur de réseau.

Syntaxe unifiée:

afp://cyclope.epfl.ch/

Port TCP-IP: 548

Communication inter-applications

Dorénavant, la communication inter-applications peut s'effectuer par TCP-IP, aussi bien que par AppleTalk, ce qui permet désormais de piloter un Mac situé hors de notre site. Pour le vérifier, il vous suffit d'ouvrir l'Editeur de Scripts de AppleScript, et de rédiger le petit script suivant:

Lors de son exécution, il vous proposera la traditionnelle boîte de dialogue, avec en plus une case à cocher IP, qui vous donnera accès à la saisie du numéro ou nom IP du Macintosh distant.

Si ce dernier est configuré dans le tableau de bord Partage de fichiers pour autoriser les clients à lier leurs applications, alors vous pourrez faire disparaître l'application sélectionnée sur le Mac distant.

Syntaxe unifiée:

eppc://cyclope.epfl.ch/

Port TCP-IP: 3031

Navigation Intranet

L'usage d'un navigateur Internet tel que Internet Explorer (pour l'instant Netscape ne le permet malheureusement pas encore), donne accès à l'exploration des ressources du réseau AppleTalk, de la même manière que le propose la version de Internet Explorer pour Windows, en unifiant la navigation sur Internet avec celle sur les disques locaux.

Pour l'expérimenter, il vous suffit d'introduire les URL avec la syntaxe suivante:

Naturellement, si vous cliquez sur la référence d'un document texte ASCII pur, il sera aussitôt ouvert dans la fenêtre du navigateur, mais par contre, s'il s'agit d'une application, alors elle sera obligatoirement téléchargée localement sur votre bureau, ce qui dans le cas d'un installeur de logiciel, ne serait hélas d'aucune utilité.

Services de navigation

Les nouveaux services de navigation, qui remplacent avantageusement la traditionnelle boîte de dialogue, permettent d'ouvrir les fichiers même sur des serveurs FTP, et également de les sauver !

Pour l'instant, les applications qui tirent parti des nouveaux services de navigation implémentés par Apple dès le MacOS 8.5 sont encore minoritaires, mais vous pouvez par exemple faire l'essai avec le logiciel GraphicConverter, qui vous propose carrément de choisir le type de boîte de dialogue avec laquelle vous souhaitez travailler.

Grâce à ces nouveaux services de navigation, vous pouvez ouvrir des documents qui se trouvent sur des serveurs qui ne sont pas montés préalablement sur votre bureau, ainsi que ceux qui sont sur des serveurs FTP.

Conclusion

Avec cette nouvelle orientation-réseau d'Apple, toutes les limitations liées au protocole AppleTalk sont désormais écartées, citons entre autres le routage de ce protocole et la surcharge réseau qu'il occasionnait, précisément pour effectuer l'annonce des services.

De surcroît, en s'appuyant sur un standard indépendant, Apple nous garantit l'interopérabilité avec les autres plates-formes.

Références

retour au sommaire du Flash informatique du mois de janvier 2000
retour à la page principale des Flash informatique
Vos commentaires
© FI-1-00 du 25 janvier 2000